mardi 10 mars 2015

Visite de l'Aventure Michelin le 3 mars 2015

Une petite semaine de congés, un rendez-vous à Clermont-Ferrand... L'occasion rêvée pour me rendre dans les locaux de l'Aventure Michelin que j'avais depuis longtemps envie de visiter. Il faut dire que cette visite fait partie des incontournables de Clermont-Ferrand...  

Alors, c'est parti... 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin

Je suis accueillie avant même d'entrer dans les locaux par le plus gros pneu du monde... Le 59/80 R 63 XDR,  produit aux États-Unis et en Espagne pour les camions géants de 600 tonnes. Chacun des pneus supporte 100 tonnes...  

Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin


Puis j'entre dans le sanctuaire, un ancien atelier de filature de 2000 m2 sur deux niveaux. Plan vigipirate oblige, j'ouvre mon sac et la sacoche de mon appareil photo que j'ai le droit de conserver. Je pourrai prendre des photos, cela tombe bien, car ce sera mieux pour mon reportage... La visite coûte 9,50 euros et dure au minimum 2 heures. 

Dans le hall, une superbe Micheline blanche et pimpante, grandeur nature est exposée. C'est la Micheline de Madagascar, un autorail sur pneus conçu dans les années 1930. Elle vient d'être restaurée et remise en circulation à Madagascar.


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. La Micheline de Madagascar. 



Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. La Micheline de Madagascar. 

 
Au-dessus de la Micheline, accroché au plafond, un avion Breguet construit par Michelin en 1917. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.   Avion Breguet. 


Puis le célèbre Bibendum, tout sourire me souhaite la bienvenue... 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. 

Dans le second hall est exposée la fontaine Bibendum qui agrémentait le bassin de la piscine de Clermont-Ferrand, aménagée en 1922 en remplacement des diverses structures sportives de l'association sportive montferrandaise, fondée en 1911 par Marcel Michelin. Il faut rappeler que chez Michelin, à l'époque, tout était prévu pour les ouvriers: les maternités, les crèches, les magasins, les loisirs... jusqu'au dispensaire et au sanatorium...  

La piscine est fermée depuis 1984, mais la fontaine a été conservée par Michelin comme patrimoine et objet-symbole. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  La fontaine Bibendum. 

Mais entrons maintenant dans le vif du sujet et dans l'histoire de l'entreprise: 

En 1832, deux cousins, Aristide Barbier et Edouard Daubrée s'associent pour fonder une fabrique de machines agricoles à Clermont-Ferrand: l'entreprise "Barbier, Daubrée et Cie"    



Aristide Barbier et Edouard Daubrée
     
L'épouse d'Edouard Daubrée, Elisabeth Pugh Barkerest est  la nièce du chimiste écossais Macintosh, inventeur de l'imperméabilisation des textiles. Elisabeth se remémore ses jeunes années auprès de son oncle qui, pour l'amuser, lui fabriquait des balles de caoutchouc au rebond formidable. Elle décide de produire à son tour ces petites balles qui connaissent rapidement un vif succès. 

Le caoutchouc est ainsi introduit en Auvergne et les deux cousins se lancent dans le caoutchouc: bretelles, tuyaux, courroies... 


André Michelin


Après le décès des fondateurs de l'entreprise, en 1863 et 1864, les établissements périclitent et Adèle Barbier, fille d'Aristide Barbier et veuve de Jules Michelin,  fait appel à son fils aîné André, alors âge de 33 ans, pour redresser l'entreprise. 


André Michelin (1853-1931), petit-fils d'Aristide Barbier,  est ingénieur diplômé de l'Ecole Centrale. Après 5 ans au service cartographique du Ministère de l'Intérieur, il crée une entreprise  de "constructions d'usines à forfait. Charpentes métalliques" et s'installe 115, rue de Bagnolet à Paris. Il réalise des usines (Peugeot, Cycles Clément), des salles des fêtes, des marchés couverts, des serres, le portail de l'église de Clermont-Ferrand...





Constatant que le temps lui manque, il demande à son frère Edouard de quitter son atelier d'artiste pour diriger la manufacture qui prend le nom de "Michelin et Cie".  Il sera quant à lui, l'homme de la communication. Audacieux et visionnaire, il transmet au public les convictions de Michelin et l'associe à tous les grands progrès de la mobilité: cartes, guides, signalisation, développement du tourisme... 

Edouard Michelin

Edouard Michelin (1859-1940), artiste peintre de formation,  devient gérant, à l'âge de 30 ans  de "Michelin et Cie". Il apprend à connaître les métiers du caoutchouc en écoutant et en observant les ouvriers. C'est un pionnier des transports modernes. On lui doit les premières implantations de Michelin à l'étranger: en Italie, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis... 


Les deux frères comprennent vite que l'automobile et la bicyclette sont promises à un bel avenir et que leur développement passe inévitablement par le pneumatique. C'est ainsi qu'ils se lancent dans cette nouvelle industrie. 


A la fin du XIXème siècle,  seule la traction animale permet les déplacements individuels. Le chemin de fer à vapeur relie les villes en un réseau dense. 



Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. La roue cerclée de fer. 

les roues des véhicules sont alors cerclées de fer pour résister au mauvais état des routes, aux pierres et aux clous perdus par les fers des attelages. Le voyages sont longs, pénibles et inconfortables. 


Le cerclage de ces roues est dilaté à chaud et rapidement mis en place et arrosé. Il se rétracte, enserre et protège le bois de la jante mais transmet tous les chocs. 

 
Cette technique fut mise au point par les celtes il y a plus de 2300 ans. 




Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  La roue à bandage plein. 






A partir de 1880, la roue à bandage plein a été longtemps utilisée par de nombreux véhicules.  Solide et fiable, elle n'est cependant pas confortable et n'amortit que très peu les chocs. De plus le freinage n'est pas très sûr. 






Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  La roue élastique


A partir de 1890, apparaît la roue élastique, moins confortable que le simple bandage mais elle participe à l'évolution du pneumatique avec sa suspension mécanique qui la rend plus élastique et plus solide. 
 Elle fut surnommée "Le pneu, c'est la mort"






Le développement industriel entraîne de nombreuses innovations, les automobiles à pétrole apparaissent. Les bicycles et tricycles deviennent populaires.  Pour tous ces véhicules, le caoutchouc qui gaine les roues assure un meilleur confort. 


Quels sont les matériaux du pneu en 1891 ? 

 Du caoutchouc naturel,


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. Le caoutchouc naturel



Du coton car les fils de coton renforcent le caoutchouc et donnent de la cohésion au pneumatique...


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Le coton. 


... Et du soufre qui est responsable de la vulcanisation, réaction chimique à chaud qui durcit le caoutchouc.

Edouard crée et commercialise à partir de 1891 le pneu démontable pour les vélos. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Le pneu démontable pour vélos.  

Pour assurer la promotion de ce pneu démontable, les frères Michelin parviennent à convaincre  le champion cycliste Charles Terron d'adopter leur invention sur la course Paris-Brest-Paris.

Après 3 jours et 3 nuits, sur une machine de 21 kg, à 17 km/h de moyenne, Charles Terront boucle les 1200 km du parcours.  Le second, qui était favori, et qui roule sur pneus collés, arrive avec un retard de 8h 27. Le dernier arrive 10 jours plus tard ! 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Charles Terront . Course cycliste Paris-Brest. 1891. 


Michelin montre par cette victoire, l'efficacité et le confort du pneu démontable. L'année suivante, 10000 cyclistes adopte ce nouveau pneumatique. La manufacture de pneus clermontoise est lancée. 

Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Vélo à pneus démontables. 

 
Le 5 juin 1892, une course internationale est organisée par Michelin entre Paris et Clermont-Ferrand, ouverte aux coureurs chaussés de pneus Michelin.  Pour prouver que la crevaison n'est qu'un incident et que la réparation est facile, Edouard Michelin sème des clous sur l'itinéraire aux environs de Nevers, Gannat, Riom. Les crevaisons s'enchaînent. Deux coureurs non inscrits parcourent le même itinéraire sur pneus Dunlop. La course tourne à l'avantage de Michelin. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Affiche publicitaire Michelin. 

 
Après le succès du pneu démontable pour les vélos, les frères Michelin s'intéressent aux voitures à chevaux et aux fiacres.

 Un pneu pour fiacre est crée en 1894.


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Pneus pour fiacre. 


En 1896, 300 fiacres sont équipés de pneus. 

La visite du Tsar Nicolas II et de la Tsarine à Paris, dans une berline sur pneus surmonte tout scepticisme.  

Ces "salons à roulettes" silencieux et confortables conquièrent le public.  

En 1903, 6000 fiacres parisiens roulent sur pneus.


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Le Premier fiacre à pneus. 


Aucun constructeur ne voulant monter une automobile sur pneus, plusieurs prototypes sont réalisés par la manufacture Michelin: l'Hirondelle, la première voiture test, puis l'Araignée... 

... Pour convaincre de la qualité de ses pneus, Michelin participe en 1895 à la course Paris-Bordeaux-Paris. Avec le soutien de Peugeot , les deux frères construisent une automobile qu'ils conduiront eux-mêmes: l’Éclair, appelée ainsi pour sa propension à rouler en zigzag. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  L' Éclair



Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  L' Éclair


Malgré de nombreux aléas (crevaisons, pannes...), l’Éclair avale les 1200km dans le temps imparti de 100 heures.  


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Paris-Bordeaux. 1895. L' Éclair,  première voiture sur pneus. 



En 1896, le tricycle De Dion est la première voiture fabriquée en série sur pneus Michelin. 

En 1900, De Dion-Bouton est le plus important fabricant de voitures au monde. Tout comme Michelin, De Dion édite à ses débuts des cartes routières. 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  Le Tricycle De Dion 


En 1899, la "Jamais Contente", équipée de pneumatiques Michelin de 55 cm de diamètre, propulsée par deux moteurs électriques de 25 KW  et pilotée par le belge Camille Jenatzy, son créateur, atteint 105,822 km/h. 
Cette voiture électrique, montée sur un châssis de fiacre et dotée d'une carrosserie en partinium, mesure 3,80 m de long et pèse 1450 kg. 

Un peu de technique:  Elle freine grâce à l'inversion de la polarité de ses moteurs et va à l'encontre des  idées reçues: On pensait alors que le corps humain ne pouvait supporter une vitesse supérieurs à 70 km/h ! 


Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin.  La Jamais Contente. 

Dans le contexte très compétitif de la nouvelle course aux records, l'exploit de la "Jamais Contente" sera vite dépassé mais il marque le positionnement de la manufacture Michelin dans le monde de l'innovation et sa place dans celui de l'automobile.  

 Les premiers pneus automobile sont constitués de deux éléments, une nappe de tissu en coton prise dans une bande de caoutchouc fixée sur une jante.



Clermont-Ferrand. L'Aventure Michelin. 
Les premiers pneus pour l'automobile.  


Divers procédés ont été testés entre 1900 et 1905  pour protéger le caoutchouc du pneu: 
Le pneu protection acier et cuir...


L'Aventure Michelin.  Pneu protection acier et cuir. 




... Le pneu protection bois...

L'Aventure Michelin.  Pneu protection bois



... Le pneu protection cuir...

L'Aventure Michelin.  Pneu protection cuir


... Le pneu protection acier...

L'Aventure Michelin.  Pneu protection acier



En 1905, l'édition de la course Gordon Bennett se court sur un circuit de 137 km proposé par les frères Michelin, au pied du Puy-de-Dôme. 

 Léon Théry gagne la course sur une Richard Brasier montée sur pneus Michelin avec semelle renforcée en cuir, garnie de rivets sur la bande de roulement elle-même fixée sur le pneu. Plus aucun caillou ne peut user ni percer le pneu.

L'Aventure Michelin. Pneu semelle crée en 1905 pour
la course Gordon Bennett


Cinq des des six premières places sont gagnées par Michelin. 

La course mobilise 1000 gendarmes et 9000 hommes de troupe pour assurer la sécurité des 80000 spectateurs venus d'Europe et des Etats-Unis.
Le retentissement de la victoire est mondial.
La victoire de Thery doit beaucoup à l'organisation des équipes de mécaniciens Michelin, bien entraînées qui optimisent le ravitaillement en carburant et le changement des pneus. C'est le Pit Stop. 


En 1906, le quotidien L'Auto et L'Automobile Club de France organisent le premier Grand Prix de France sur le circuit du Mans.  
Le règlement interdit le Pit Stop et stipule que seuls le pilote et son mécanicien sont autorisés à changer les roues. 

Michelin réplique par l'invention de la jante amovible qui facilite la manœuvre et simplifie le démontage des pneus défaillants. Huit mâchoires à écrous permettent le remplacement du pneu en  3 minutes.

L'Aventure Michelin.  La jante amovible


Le 26 juin 1906, 37 voitures prennent le départ. Ferenc Szisz remporte les deux manches  de la course sur une Renault 90 CV, à la vitesse moyenne de 101 km/h.

L'Aventure Michelin.  Grand-Prix A-C-F 1906. Ferenc Szisz


Michelin se développe à l'étranger, d’abord en Angleterre avec la création de la "Michelin Tyre Compagny Limited" en 1905. Suivent l'ouverture d'usines en Italie (1906) et aux Etats-Unis (1907). 
La fameuse Michelin House, le bâtiment d'Art nouveau qui abrite la filiale londonienne est inaugurée en 1911.

 Pour accompagner le développement de l'automobile, le mouvement d'expansion industrielle se poursuit avec une quinzaine d'usines dans le monde.


L'Aventure Michelin.  Les frères André et Edouard Michelin


Dans le même temps, pour encourager les pionniers de l'aviation naissante, pilotes et constructeurs, les frères Michelin lancent en 1908 deux compétitions qui récompensent financièrement les plus belles performances tout en faisant la promotion de l'entreprise. 





Avion de Wilbur Wright


La Coupe Michelin offre 
15 000 francs à celui qui couvre avant le 31 décembre 1908, la plus grande distance. Le lauréat est Wilbur Wright qui parcourt 124 km en 2h20. Un exploit ! 




Puis un autre prix;, le prix spécial Michelin, d'une valeur de 100 000 francs est mis en jeu. Le pilote doit d'abord tournet autour de l'Arc de Triomphe à Paris, puis rallier Clermont-Ferrand et enfin se poser au sommet du Puy-de-Dôme, le tout en 6 heures. Le lauréat est le français Eugène Renaux  le 7 mars 1911 (Il  y a tout juste 104 ans)

Arrivée d'Eugène Renaux au sommet du Puy-de-Dôme le 7 mars 1911

Début septembre 1914, avec les événements de la Grande Guerre, un bâtiment vaste et aéré disposant de deux ascenseurs est reconverti en un hôpital militaire de 320 lits. En 3 semaines, les charpentiers de l'usine construisent le mobilier, les ouvrières fabriquent matelas, blouses, bandages et drains de caoutchouc. 

L'hôpital compte une salle d'opération, une pharmacie, des laboratoires de microbiologie et de radiographie. Il offre une bibliothèque, la presse quotidienne, des séances d'héliothérapie, des concerts, des conférences, des films... 

L'hôpital accueillera jusqu'en 1917,  2900 blessés pris en charge par un médecin-chef, un chirurgien, 4 médecins, un pharmacien, 2 radiographes, une infirmière-major 55 infirmières et infirmiers, 25 employés et une masseuse. 

L'Aventure Michelin. L'hôpital Michelin


L'Aventure Michelin.  Guerre de 1914-1918






Les soldats restent en contact avec leur entreprise qui leur fait parvenir des colis, des courriers... 











Entre les deux guerres, le pneu automobile continue à évoluer. 

 En 1919, est produit le pneu câblé noir. Est ajouté au caoutchouc un nouveau matériau pour éviter l'abrasion, le noir de carbone.  Il offre une plus longue longévité au pneu.

L'Aventure Michelin.  Le pneu câblé noir


En 1919, les inscriptions "M" sur le pneu, laissent des empreintes au sol et sont une forme de publicité pour la marque. Ce n'est que par la suite que l'on s'aperçoit de l'intérêt sécuritaire des sculptures.

L'Aventure Michelin. Les pneus avec inscriptions M.


Toujours en 1919, la Citroën Type A est la première voiture construite en Europe pour le grand public. Elle est équipée d'un éclairage et d'un démarreur électriques ainsi que de roues garnies de pneus de série. Elle innove aussi avec la première roue de secours et le volant à gauche. 

L'Aventure Michelin.  La Citroën Type A 


Dés 1920, avec le développement des nouveaux revêtements (asphalte) et la vitesse grandissante des véhicules, Michelin travaille sur l'adhérence avec les pneus câblés d'où les essais de différentes structures. 

L'Aventure Michelin.  Pneus câblés. 1920


En 1923, est crée le pneu câblé Confort, un changement radical au niveau de la pression du pneu. L'utilisation de la basse pression allonge sa durée de vie  de 15000 km. Cela entraîne la nécessité de gonfler ses pneus régulièrement. C'est le premier pneu de tourisme à basse pression (2,5 bars)

L'Aventure Michelin.  Pneu câblé grand confort (1923)


L'autochenille "La Kegresse" participe aux deux croisières "Noire" (1924-1925) et Jaune (1931-1932) organisées par Georges-Marie Haardt. L'essieu avant est équipé de pneus spéciaux Michelin tandis que le train arrière est doté de chenilles souples, métal-caoutchouc.

L'Aventure Michelin.  La Kegresse.


La relève des frères André et Edouard Michelin: 

 Etienne Michelin

En 1928, Etienne Michelin (1898-1932), fils aîné d'Edouard Michelin devient gérant de l'entreprise. Passionné d'aviation, il trouve la mort dans un accident d'avion en 1932. 



Jean Michelin (1883-1963), fils aîné d'André Michelin est l'homme des œuvres sociales. Il exige un niveau de confort et d'hygiène dans les maisons des cités destinées aux ouvriers. 
Il met en place un système d’assurance-maladie et d'allocations familiales. 
Il crée la Clinique des Neuf-Soleils et supervise le réseau des écoles Michelin.  



Marcel Michelin (1886-1945), second fils d'André Michelin prend la direction de la recherche dans les années 20.  Au-delà du pneumatique, il est à l'origine du développement des Michelines. Sportif, on lui doit la création de l'ASM en 1911. Il trouve la mort en déportation en 1945.
Pierre Michelin




Pierre Michelin (1903-1937), fils cadet d'Edouard Michelin devient gérant de l'entreprise après la mort de son frère en 1933. A partir de 1935, il prend aussi la direction de Citroën et c'est sous son impulsion que commence le projet TPV (Toute Petite Voiture). Il est tué dans un accident de la route en 1937.



Robert Puiseux





En 1938, Edouard Michelin appelle alors son gendre Robert Puiseux (1892-1991)  et un homme de confiance, Pierre Boulanger (1885-1950) comme co-gérants. Les deux hommes se partagent les responsabilités entre Michelin et Citroën pendant l'occupation.  

Robert Puiseux mène une politique de recherche très active qui permet de déposer en 1946, le brevet du révolutionnaire pneu radial.  


Pierre Boulanger






Pierre Boulanger poursuit l'oeuvre de Pierre Michelin et soutient le projet TPV jusqu'à la naissance de la 2 CV en 1948. 







 Mais revenons aux années 1930. 

En 1932, Michelin lance le "Superconfort", un pneu à très basse pression et usure lente. En 1935, le "Superconfort Stops" est le premier pneu à sculptures hautement lamelisées en zigzag, conçu pour les revêtements humides. En plus des performances routières, ce pneu offre un confort exceptionnel.

L'Aventure Michelin.  Le pneu Superconfort


En 1934, le pneu Michelin "Stop" est le premier pneu à lamelles ondulées Adhérisation.  Il permet une meilleure accroche sur route mouillée.

L'Aventure Michelin.  Le pneu Stop. 1934

Avec le pneu "Pilote", développé en 1937, la bande de roulement du pneu devient plus large que la hauteur des flancs. Le centre de gravité est abaissé, ce qui crée encore une meilleure adhérence et une plus grande sécurité. L'ensemble est moins lourd:  la jante allégée ne pèse que 1,5 kg.

L'Aventure Michelin.  Le pneu "Pilote". 1937. 


A la fin des années 1930, Michelin découvre l'adhérence du métal zingué sur le caoutchouc, ce qui conduit à des armatures plus solides et moins complexes. Michelin recherche des fils d'acier très fins et très résistants qui remplaceront le coton. Devant la difficulté à trouver le matériau adéquat, l'en,treprise produit elle-même le fil d'acier laminé et tréfilé dans ses ateliers de Cataroux. 

L'année 1937 est marquée par la mise au point d'un nouveau pneu: le Metalic, premier pneu à carcasse d'acier avec 4 nappes de fil d'acier qui remplacent 14 à 20 nappes textiles. 
Ce pneu est réservé aux poids-lourds car il supporte de fortes charges, n'éclate pas, crève peu et résiste à l'usure. Il équipera aussi certaines Michelines et le premier métro sur pneus en 1951. 

L'Aventure Michelin.  Le Metalic. 1937


En 1929, Michelin adapte le pneu au rail. Les essais montrent que la vitesse de circulation peut être augmentée et la distance de freinage diminuée. 
Le matériel ferroviaire s'use moins vite, les passagers bénéficient d'un confort inégalé. 

C'est la naissance de la Micheline dont le voyage inaugural est effectué entre Paris et Deauville en 1931. 

L'Aventure Michelin.  La Micheline. 


La Micheline de 1936 accueille 136 passagers à une vitesse de croisière de 120 km/h et des pointes à 135 km/h. 

Entre 1932 et 1940, 200 Michelines sont construites en France. 

En 1932, la Micheline de type 9 reçoit l'autorisation de rouler sur le réseau ferré d'Angleterre, de Tchécoslovaquie, de Norvège, d'Italie... 


L'Aventure Michelin.  Maquette d'une Micheline de type 9 dite 24 places, composée d'un véhicule traceur attelé à une caisse semi-remorque. 

 
La Micheline de type 23 représente à elle-seule l'avancée technologique française à l'exposition universelle de 1939. 

L'Aventure Michelin.  Les Michelines. 


L'Aventure Michelin. Les Michelines; 


Jusqu'en 1928, la manufacture mène un développement soutenu, recrute dans tous les domaines et ouvre des usines en France et à l'étranger. Les dirigeants orientent l'entreprise vers l'innovation et la diversification. 

Après la crise de 1929,  l'entreprise Michelin doit faire face à la concurrence américaine. 

Arrive la seconde guerre mondiale, puis l'occupation allemande. Pour ne pas fermer pendant cette période et malgré l'embargo sur le caoutchouc, l'usine fabrique des produits pour la vie quotidienne des clermontois: remorques, sandales, landaus, imperméables, poêles... 

Les remorques Michelin sont fabriquées à 400 000 exemplaires ... 


L'Aventure Michelin.  Remorque Michelin
   

 ... L'usine produit aussi  132 000 paires de sandales, 30 000 poêles à bois...


L'Aventure Michelin. Poêle à bois Michelin. 


... 23 000 voitures d'enfant...


L'Aventure Michelin. Voiture d'enfant Michelin


On ne saurait parler de Michelin sans évoquer le célèbre et familier Bibendum qui a accompagné notre enfance et qui nous accueille dans ses bras à la sortie de l'ascenseur, au second étage... Bibendum qui est l'ambassadeur mondial de la marque Michelin... depuis sa naissance... en 1898...  

... Il n'est encore pas trop mal pour 117 ans ! 

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

Dessin des frères Michelin devant une pile de pneus



C'est devant une pile de pneus que les frères Michelin imaginèrent le personnage de Bibendum. 










Bibendum boit l'obtacle




Le  dessinateur O'Galop fut chargé des premières publicités:  la devise latine "Nunc est Bibendum" signifiant "C'est maintenant qu'il faut boire" en slogan publicitaire "le pneu boit l'obstacle" 

Bibendum boit les obstacles sur la route ! 



L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité













La silhouette de Bibendum évolue au cours des années mais ses proportions restent semblables à la taille humaine. 
Les jouets et dérivés du sympathique bonhomme sont très appréciés des enfants. 








En 1895, Michelin propose au salon du cycle de paris, l'expérience du "manège": à la fois attraction et démonstration du confort du pneu. 


L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité. Le manège.


A travers de grandes campagnes publicitaires et de retentissantes manifestations, comme celle des jeux de plage, Bibendum remporte l'affection du public. 


L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité. Le tub Citroën Michelin. 


La moto-roue (1997)







Le tub Citroën (1939), la moto-roue (1997),  ainsi que les objets à l'effigie de la mascotte ont pour objectif d'appuyer et de servir la marque.  













L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

... Sans oublier les plaques ou affiches publicitaires... 

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité

L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité


L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité



L'Aventure Michelin. Espace Bibendum. Publicité



L'entreprise Michelin n'est pas connue que pour ses pneus... André Michelin, qui a travaillé au début de sa carrière au Ministère de l'Intérieur, au service cartographie, va rapidement se montrer comme un véritable pionnier de la carte et de la signalisation routière, un nouvel axe de développement de Michelin. 


Guide Michelin. Edition 1900


La marque diffuse depuis 1900 le guide rouge, remis gratuitement  aux chauffeurs. Ce guide comporte à partir de 1902, une petite carte de France. 


En 1907, une carte de l'Auvergne et une carte de France publiée en 4 feuilles au 1/1000 000 en couleurs figure dans le guide rouge. Cette carte peut être achetée séparément à partir de 1908. 


En 1910, les premières cartes au 1/200 000 sont diffusées commercialement. 







Pour concevoir une carte , il faut sélectionner, hiérarchiser et représenter l'information en fonction du public à qui elle est destinée.  La carte Michelin est une carte routière et touristique qui s'adresse aux usagers de la route: automobilistes, chauffeurs PL, motards.

 Le cartographe commence par rassembler  la documentation nécessaire, puis analyse et adapte les informations en fonction de la carte sur laquelle il travaille. 
Avant d'être imprimée, une carte est constituée d'une multitude de couches qui sont superposées.  Au total, 197 types d'informations différentes peuvent se retrouver sur la carte définitive, chacun représenté par des traits, des pictogrammes ou des couleurs. 

Michelin a défini ses propres codes qui, au fil des années, ont façonné une culture collective et une perception unique de la carte routière: rouge pour les routes principales, jaune ou blanc pour les plus petites routes, le liseré vert pour les routes pittoresques, le faisceau bleu pour les points de vue...  Le GPS nous fait hélas oublier toutes ces richesses... 


L'Aventure Michelin.  Espace cartes  routières et signalisation 

André Michelin s'est aussi préoccupé très tôt de la signalisation. 
Entre 1911 et 1914, Michelin distribue aux communes de France plus de 30 000 plaques "Merci" à placer aux entrées et  sorties des villes et villages. Ces plaques demandent aux automobilistes de ralentir et symbolisent la prise de conscience des dangers de la route. 
L'Aventure Michelin.
Espace cartes  routières et signalisation 


En 1912, devant le manque de signalisation routière, Michelin lance une pétition pour le numérotage des routes qui recueille 200 000 signatures.

 Une décision ministérielle est prise 6 mois plus tard. 



Michelin installe plus de 70 000 bornes le long des routes.
Ces bornes de signalisation sont fabriquées en ciment armé recouvert de lave émaillée d'Auvergne dés 1924. 

Le choix de leur implantation est fait par des ingénieurs qui testent sur le terrain la meilleure visibilité. 


Ces bornes sont hélas petit à petit remplacées et la Petite Hirondelle est toujours sur les routes à l'affût de bornes survivantes et les collecte dans sa boîte magique... en vue d'un futur article... 



L'Aventure Michelin.  Espace cartes  routières et signalisation 



Emile Durin 







Après la mort accidentelle de Pierre Boulanger en 1950, Robert Puiseux appelle Emile Durin (1896-1981, en 1951, comme co-gérant. 








François Michelin

François Michelin, né en 1926, fils d'Etienne Michelin et petit-fils d'Edouard Michelin, entre dans la  maison en 1951 et devient co-gérant en 1955. Après avoir effectué son apprentissage en usine, il préserve et développe des méthodes de recherche autour du pneu radial et crée en 1965, le centre de technologie de Ladoux. 
30 nouveaux sites sont crées entre 1960 et 1980.



François Rollier






Pour l'aider à conduire cette stratégie de forte croissance, il appelle son cousin François Rollier (1915-1992) comme co-gérant en 1966. 





René Zingraff devient co-gérant en 1986 et le reste jusqu'en 2006. 




Revenons au pneu... car après la seconde guerre mondiale,  la recherche continue et Michelin fait considérablement évoluer ses pneumatiques...

Depuis la fin du XIXème siècle, le pneu était constitué d'une enveloppe de caoutchouc armé de nappes textiles ou métalliques. Plus le nombre de nappes était élevé, plus le pneu était résistant. Mais cet empilage générait frottements et échauffements, usure et risque d'éclatement. 

Le 4 juin 1946, Michelin dépose le brevet pour un nouveau type de pneu: une carcasse faite de filins métalliques (la "cage à mouche") dont le sommet est ceinturé par deux nappes de câbles qui se croisent à 45°.   La bande de roulement est ainsi différenciée des flancs, ce qui supprime les empilements de nappes. 

Cette traction avant a été spécialement équipée pour tester  la nouvelle technologie radiale la nouvelle technologie radiale des pneus Michelin. Sa puissance et sa maniabilité et toute l'ingéniosité des techniciens maison ont permis de sélectionner rationnellement les meilleures solutions techniques possibles.  


L'Aventure Michelin.  Traction avant


L'Aventure Michelin.  Traction avant




L'Aventure Michelin.   Le pneu Michelin X

En 1949, sous le nom commercial de "Pneu X", le pneu Radial commence à équiper les voitures de tourisme, rendant la conduite plus économique.  Il permet aussi le développement de nouveaux véhicules plus rapides et plus sûrs. 

En 1951, la technologie radiale est adaptée aux poids-lourds, apportant une plus grande endurance à la charge et une économie de carburant de 8 à 12 %. Ses avantages répondent aux attentes des professionnels qui bénéficient d'un meilleur rendement kilométrique.  


L'Aventure Michelin.   Le pneu Michelin X









En 1959, alors que de grands travaux sont à l'ordre du jour: barrages, canaux, autoroutes, aéroports..., le Radial  fait son entrée dans l'univers du Génie-Civil.  Il permet la construction d'engins plus performants. 

Il bat tous les records en 2001 avec le plus grand pneu du monde: 4,03m de diamètre. 



L'Aventure Michelin.   Le pneu Michelin X












En 1965, le pneu XAS, évolution du pneu X dispose d'une architecture et d'une sculpture asymétriques. Il est plus adapté aux voitures rapides. 








L'Aventure Michelin.   Le pneu Michelin XAS


Michelin présente le Bib'X au salon de la machine agricole en 1978. Avec sa carcasse radiale, ses hauts crampons et ses larges couloirs d'évacuation, ses qualités de traction sont meilleures.  Il facilite le travail des champs et convient au transport sur route. 

L'Aventure Michelin.
 Le pneu Michelin  Air'X Radial 

En 1981, Michelin lance le pneu Air'X, d'abord sur des appareils militaires (Mirage III), puis sur des appareils commerciaux (Airbus A 300 en 1983). Le pneu radial avion apporte un gain de poids, une meilleure résistance aux coupures et permet d'effectuer un plus grand nombre d’atterrissages. 
Aujourd'hui, les nouveaux avions de ligne comme l'A380 sont équipés de pneus radiaux. 


En 1984, c'est au tour de la moto d'être équipée avec le pneu Radial. D'abord étudié pour la compétition, il est ensuite adopté par le grand public. Il devient vite la référence pour sa longévité, son adhérence et sa maniabilité. 


L'Aventure Michelin.   Le pneu Radial Moto








Dés ses origines, Michelin a une vision internationale. Les qualités du pneu radial vont lui donner les atouts lui permettant de devenir une manufacture de dimension mondiale. 

En 1966, Michelin passe un accord avec le distributeur Sears pour vendre les premiers pneus radiaux aux Etats-Unis. La vente se fait par correspondance et les pneus ne portent pas la marque Michelin mais c'est  suffisant pour que la nouvelle technologie représente 4% du marché au début des années 1970. 

François Michelin prévoit que la moitié du marché américain de "radialisera " au cours des années 1970. 

 Deux usines sont construites au Canada en 1970 et 1975 puis Michelin s'implantent en Caroline du sud à Greenville. 





Edouard Michelin


En 1991, Edouard Michelin  (1963-2006), fils de François Michelin rejoint la gérance. L'entreprise consolide sa position aux Etats-Unis par le rachat d'Uniroyal-Goodrich en 1990 et lance la "Percée Asie" en construisant des usines au Japon, en Thaïlande et en Chine  . Michelin s'implante aussi en Europe de l'est. 



Avec le pneu Michelin "Energy", commercialisé à partir de 1994, Michelin répond aux préoccupations d'économies de carburant et de respect de l'environnement. 

Edouard Michelin crée en 1998 le "Challenge Bibendum" et Michelin devient leader mondial en pneumatiques. 



L'Aventure Michelin. Le développement international





A l'aube du XXème siècle, Michelin est devenu un groupe à taille mondiale, réalisant 50% de son chiffre d'affaire en Europe et 50% dans le reste du monde. 






L'Aventure Michelin. Le développement international
















L'Aventure Michelin. L e développement international













L'Aventure Michelin.
L e développement international
























Michel Rollier

En 2005, Michel Rollier, fils de François Rollier,  rejoint la gérance  et dirige l'entreprise aux côtés d'Edouard Michelin et René Zingraff. 

En 2006, après le décès accidentel d'Edouard Michelin, à l'âge de 43 ans, Michel Rollier prend seul la direction de Michelin et poursuit et accélère la stratégie de compétitivité du groupe. 




en 2007, Michel Rollier appelle à ses côtés Didier Miraton et Jean-Dominique Senard, nommés gérants non commandités pour 5 ans. 


Jean-Dominique Senard









En 2012, au départ de Didier Miraton en juin 2011, Jean-Dominique Senard succède à Michel Rollier et devient Président du Groupe Michelin. 







Avec le développement et l'accroissement des performances, Michelin a dû mettre en place des systèmes de contrôles et de mesures performants, notamment pour les pneus Poids-lourds. 

Les ingénieurs ont conçu le système dit "Poids Lourd rapide" en 1972. 

Le Mille pattes, constitué d'une cellule de DS et d'une carrosserie de break ID, équipé de 10 pneus au centre du véhicule, reste un emblème Michelin par sa couleur et sa forme. 
Un 11 ème pneu pneu poids Lourd, placé au centre du véhicule, est testé en situation de roulage grâce à des capteurs et une informatique embarquée. 
Les tests effectués avec une charge pouvant atteindre 3250 kg concernent le freinage, les accélérations et les efforts de virage. Le pneumatique,  gonflé à l'azote, moins inflammable que l'oxygène, provoque moins de perte de gonflage. 
La dernière utilisation du Mille pattes remonte aux années 1980. 
  

L'Aventure Michelin. L e  Mille pattes



L'Aventure Michelin. Microscope électronique






En 1947, Michelin est la première entreprise à acquérir un microscope électronique à transmission. Cet appareil sera consacré à l'exploration de la matière et au contrôle de l’homogénéité des mélanges de gommes. 

En 1967, Michelin acquiert son premier microscope électronique à balayage. 





  






L'Aventure Michelin. Salle de contrôle. Années 1960


Cette moto de 1977 est équipée d'un moteur gonflé à 950 cm3 et d'une informatique embarquée pour enregistrer les mesures de test du pneu. Elle a servi aux premiers essais permettant de mettre au point le pneu radial moto. 


L'Aventure Michelin.  Moto test. 1977

...  Il ne faut bien-sûr pas oublier les célèbres pistes Michelin encore visibles à l'entrée de Clermont-Ferrand... 


L'Aventure Michelin. L es pistes


Après les Michelines, Michelin a orienté ses recherches vers le métro... La première ligne de métro sur pneus a été mise en service en 1951, entre Châtelet et Mairie des Lilas. Elle est équipée de pneus "Métalic" qui réduisent les bruits pour les riverains et offrent un meilleur confort aux voyageurs. 


L'Aventure Michelin. Paris. Le métro sur pneus.


En Amérique du nord, à Montréal, le pneu métro Michelin est utilisé depuis 1966. 


L'Aventure Michelin. Pneu métro








Le premier métro sur pneu radial est celui de Mexico, en 1973. Cette nouvelle technologie permet de diminuer les coûts d'exploitation.










L'Aventure Michelin. Mexico. Le métro sur pneu radial. 


A Paris, seules les voitures des lignes de métro n° 1, 4, 6, 11 et 14 roulent sur pneu. Les usagers des autres lignes doivent encore supporter les grincements, couinements et hurlements de la roue de fer contre le rail ! 


Après le métro, le tramway, comme celui de Clermont-Ferrand, mis en service en 2006,  est équipé de pneus Michelin. Le guidage des essieux est réalisé par les galets en V qui suivent le rail et garantissent la précision de la trajectoire du tram. Ce système laisse le pouvoir directeur au pneu, qui,  gonflé à faible pression ne s'use pas et ne fait pas de bruit. Les performances du tram sont inégalées: rayon de braquage de 10,5 m, franchissement de rampes de 13%, accélération et freinage efficaces.  



L'Aventure Michelin.  Les pneus du tramway de Clermont-Ferrand


Rien n'arrête Michelin...  Après le métro et le tramway... la Lune... Un concept de roue sans air a été retenu par la Nasa pour équiper ses futurs véhicules d'exploration lunaire... 



L'Aventure Michelin. L e  pneu pour la Lune. 


... Et la compétition... L'engagement de Michelin pour la compétition se traduit par le développement de technologies innovantes pour pousser toujours plus loin l'équilibre des performances... Sans oublier le plaisir et la passion de la conduite ! 

La compétition est un formidable laboratoire d'essais en conditions extrêmes où les produits testés en course font l'objet d'un transfert de technologie sur les pneus grand public. 



L'Aventure Michelin. L a compétition



L'Aventure Michelin. L a compétition. 



L'Aventure Michelin. Des pneus pour tous les véhicules



L'Aventure Michelin.  Des pneus pour tous les véhicules


Et si Michelin profitait de toute sa technologie pour promouvoir des produits dérivés...  MLL (Michelin Lifestyle Limited) est une filiale du groupe Michelin qui propose des produits innovants offrant souvent des caractéristiques et des avantages inédits.  Michelin apporte son expertise technologique, de la conception à la fabrication de ces produits. 



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés



L'Aventure Michelin. Les produits dérivés

 
Merci Bibendum pour cette superbe visite qui m'a rendue bien plus savante en matière de pneus...

L'Aventure Michelin. Au-revoir Bibendum


A bientôt pour les futures visites historiques en Auvergne de La Petite Hirondelle... 

2 commentaires:

  1. Beau travail ! Après avoir lu votre présentation, j'hésite à me rendre sur place...

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour votre commentaire. Il ne faut pas hésiter à vous y rendre, c'est une visite intéressante ! Bonne soirée.

    RépondreSupprimer