jeudi 22 août 2019

Périple en Pologne. Sanok. 20 et 21 août 2018

Lundi 20 août 2018: Nous arrivons en fin d'après-midi à Sanok, au carrefour des routes vers l'Ukraine (50 km) et la Slovaquie (20 km), dans les Basses Carpates. Notre hôtel n'a pas de charme particulier mais notre chambre est gigantesque. Elle a la superficie d'un appartement et comprend même une table de salle à manger recouverte d'une nappe blanche brodée. 
Notre soirée se termine dans un restaurant du Rynek qui propose, devinez quoi... des pierogis à la farine de sarrasin (Karczma jadlo karpachie)... Mais oui, nous commençons (presque) à comprendre la langue polonaise riche en C, K, Z, Y, W ! 


Sanok. Le Rynek à la tombée de la nuit

Sanok. Le Rynek à la tombée de la nuit


Sanok. Le Rynek et l'Hôtel de ville tout rose à la tombée de la nuit


Sanok. Le Rynek à la tombée de la nuit

Sanok. Panorama sur les toitures rouges de la ville 

Sanok. Panorama sur l a ville et le début des Carpates




Mardi 21 août 2018: Nous quittons notre grande chambre pour nous rendre, juste de l'autre côté de la rivière San, au Musée ethnographique de plein air (Skanzen). C'est le plus grand de Pologne avec ses 30 hectares et ses 160 bâtiments déplacés, remontés ou construits sur place. 

C'est parti, en musique ! 




Nous découvrons un vrai village avec son rynek, ses commerces (pharmacie, coiffeur, luthier, cordonnier, marchand de chaussures, horloger, artisans...), ses églises gréco-catholiques, son école, ses moulins, ses fermes, ses pompiers...et ses maisons paysannes ou bourgeoises avec leur mobilier d'époque. 


Sanok. Skansen. Le rynek

Sanok. Skansen. Le rynek


Sanok. Skansen. Le salon de coiffure

Sanok. Skansen. Le salon de coiffure

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen. L'horloger


Sanok. Skansen. L'horloger


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Le photographe

Sanok. Skansen. L'aviateur !


Sanok. Skansen. L'épicerie

Sanok. Skansen. La pharmacie


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen. Le joueur de limonaire

Sanok. Skansen. Le joueur de limonaire

Sanok. Skansen. Le limonaire

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen. Eglise

Sanok. Skansen. Eglise



De nombreuses maisons possèdent de jolis décors peints, le plus souvent en blanc.  


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen
Sanok. Skansen

Sanok. Skansen



La lumière de cette chaude journée ne facilite pas toujours la prise de vue, il eut fallu effectuer la visite en fin d'après-midi ! 

Sanok. Skansen. Une seconde église

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen. Intérieur de la seconde église. 


A proximité de cette seconde église, des statues en pierre reproduisent le chemin de croix en taille réelle. 


Sanok. Skansen. Chemin de croix. I

Sanok. Skansen. Chemin de croix. II 

Sanok. Skansen. Chemin de croix. III

Sanok. Skansen. Chemin de croix. IV


Sanok. Skansen. Chemin de croix. V

Sanok. Skansen. Chemin de croix. VI


Sanok. Skansen. Chemin de croix. VII


Sanok. Skansen. Chemin de croix. VIII 


Sanok. Skansen. Chemin de croix. IX 

Sanok. Skansen. Chemin de croix. X 

Sanok. Skansen. Chemin de croix. XI

Sanok. Skansen. Chemin de croix. XII

Sanok. Skansen. Chemin de croix. XIII

Sanok. Skansen. Chemin de croix. XIV



Cette belle et grande maison, The Swiecany Manor, fut jusqu'en 1927, la propriété de la famille Olszewski, les derniers propriétaires du village. La maison aurait été construite en 1861.  


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor



Nous y découvrons un intérieur beaucoup plus luxueux que dans les maisons paysannes et des pièces beaucoup plus spacieuses. 


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor

Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor


Sanok. Skansen.  Devant The Swiecany Manor


La maison possède même sa propre chapelle. 


Sanok. Skansen.  The Swiecany Manor. La chapelle



Mais retournons aux maisons paysannes. 


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen



... Ou plus cossues... 


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen



Voici une chaudière à vapeur mobile ! 


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Un curieux moulin

Sanok. Skansen. Allez, Jp, au travail ! 

Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Les ruches


Sanok. Skansen. Ancien camion de pompiers


Sanok. Skansen. Moulin


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Une troisième église


Sanok. Skansen. L'intérieur de la troisième église

Sanok. Skansen. L'intérieur de la troisième église


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Une petite cave


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Moulin


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen



Nous découvrons dans une maison, une exposition de jouets anciens traditionnels et de photos et de costumes d'époque. 


Sanok. Skansen
 
Sanok. Skansen



Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen


Sanok. Skansen

Sanok. Skansen

Sanok. Skansen


Sanok. Skansen. Ferme


Sanok. Skansen



Nous voilà de retour au rynek. 


Sanok. Skansen



Une petite pause bien méritée ! 

Sanok. Skansen


Après cette visite très intéressante qui a duré plus de trois heures, sous un soleil de plomb, nous poursuivons notre journée par le circuit des églises en bois de la rivière San, un agréable parcours bucolique de 38 km qui fait une boucle autour de Sanok. 

Encore un peu de musique... Polonaise... 




Notre première église est perchée dans la forêt et accessible après une bonne grimpette sur 300 mètres. Des croix numérotées, tel un chemin de croix, nous indiquent la voie à suivre ! 


Les églises en bois de la vallée de la San



Allez, courage, nous y sommes presque ! 


Les églises en bois de la vallée de la San



Nous parvenons à l'église d'Ulucz, une église de type oriental qui date du XVIème siècle et qui mérite bien notre grimpette. Ce serait l'église uniate la plus ancienne de Pologne.  


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Ulucz


Un petit cimetière très pittoresque entoure l'église. 


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Ulucz


Les églises en bois de la vallée de la San. Cimetière autour de l'église d'Ulucz


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Ulucz


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Ulucz



La plupart des églises de notre circuit, que nous trouvons hélas fermées, sont  des églises uniates, des églises ayant rompu avec l'église orthodoxe pour se rapprocher de l'église catholique. Nous en découvrons sept sur le parcours qui furent construites entre les XVIIème et XIXème siècles, toutes dans des styles différents. 

Notre seconde église est la Dobra Szlachecka qui fut probablement construite au XVIIème siècle. Elle est reconnaissable à ses trois clochetons et à son portail clocher.


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Dobra Szlachecka
    
Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Dobra Szlachecka


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Dobra Szlachecka


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Dobra Szlachecka


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Dobra Szlachecka




Pour notre troisième église, nous sommes accueillis par Jan Pawel II qui, je vous le reconfirme, nous accompagne tout au long de notre périple. 


Les églises en bois de la vallée de la San. En arrivant devant l'église Lodzina



La petite église Lodzina date de 1743.  Comme l'église est fermée, nous ne pouvons hélas pas admirer sa belle iconostase. 


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Lodzina


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Lodzina


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Lodzina



Notre quatrième église, l'église Hlomcza, construite en 1859 nous surprend avec son toit  d'un vert éclatant. 


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Hlomcza

Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Hlomcza


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Hlomcza


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Hlomcza



La cinquième église, l'église Tyrawa Solna, située en plein milieu du village est la seule que nous trouvons ouverte car c'est l'heure de la messe. Un peu austère sous son clocher gris, elle date de 1837.


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Tyrawa Solna

Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Tyrawa Solna



On peut y admirer sur ses murs et son plafond, de magnifiques polychromies.

Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Tyrawa Solna

Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Tyrawa Solna


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Tyrawa Solna



Nous nous éloignons un peu de la vallée de la San pour découvrir notre sixième église, située à Siemuszowa et qui date de 1841. 


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Siemuszowa


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise Siemuszowa



Nous avons quelques difficultés à trouver la septième église qui est éloignée de la route et du village d'Holuckow.  Nous découvrons une église très colorée qui fut construite en 1859 et qui est aujourd'hui revenue dans le culte orthodoxe. 


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Holuckow


Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Holuckow

Les églises en bois de la vallée de la San. Eglise d'Holuckow



Après toutes ces belles découvertes, nous reprenons notre route en direction de Lancut, notre prochaine étape et nous faisons un détour par la petite ville de Blizne,  située à 31 km au nord-ouest de Sanok afin d'y admirer une dernière église en bois qui date de 1470 et fut agrandie et remaniée au XIXème siècle. 


 Eglise  en bois de Blizne


 Eglise  en bois de Blizne


 Eglise  en bois de Blizne


Vue depuis l'église  en bois de Blizne



Il nous reste 55 km, soit une bonne heure de route pour la ville de Lancut où nous arrivons vers 20h30. Notre chambre se trouve dans un grand hôtel moderne offrant tout le confort.  La journée a été très chargée et nous n'avons pas le courage d'aller dîner en ville. Nous nous contentons d'une collation à l'hôtel. 

A très bientôt pour la visite de Lancut et la suite de notre périple.